animer une visioconférence quand on préfèrerait animer une réunion
Blog / Entrepreneure Life / Réseau Femmes des Territoires en Béarn des gaves

Animer une visioconférence…

… Quand on préfèrerait animer une réunion!

Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite.

Henry Ford

La toute première fois ou j’ai eu l’idée de monter un réseau professionnel féminin, c’était avant le COVID. Je me rappelle avoir eu une discussion avec un groupe d’entrepreneures sur la difficulté de partager des moments d’entraide et de partage en toute convivialité en milieu rural…
Des réseaux, il en existe. J’en ai même co-animé un pendant 1 an et demi il y a quelques années sur mon département : Pour vous raconter, ce réseau comptait environ 200 membres, et nous organisions une grande réunion avec atelier/conférence/repas et deux rencontres informelles par mois. Ajoutez à ça une newsletter interne et la gestion d’un site web, ça faisait du taf!
Pourtant, ces femmes ne se retrouvaient pas dans ce type de réseaux… Trop loin, horaires inadaptés, trop éloignés de leurs besoins…

Moi-même, à cette époque, j’étais pleine d’interrogations, et j’avais besoin d’échanger avec des personnes bienveillantes et positives… Et dans ma campagne, ce n’était pas si simple!

Alors, j’ai cherché quel réseau me conviendrait… localement, c’était le désert. Sur internet, la misère…

Et finalement, j’en ai trouvé un, un réseau féminin, en ligne mais également en réel, mais pas chez moi… évidemment!
Qu’à cela ne tienne! J’ai commencé a suivre activement les ateliers proposés sur leur plateforme web, répondu à (et demandé) des coups de pouces et puis finalement, je me suis lancée!
Dans mon projet FV-VF, je voulais créer un réseau féminin. Mais par expérience, je savais à quel point c’était chronophage!

Alors je me suis servi d’une structure déjà existante et j’ai créé une coordination locale!

Mais, parce qu’il y a toujours un « Mais », je ne m’attendais pas à l’arrivée du COVID et aux protocoles sanitaires qui s’en suivraient!
Mon envie de réseauter et de partager avec d’autres entrepreneures, créatrices, femmes actives, etc, s’est retrouvée rétrécie, confinée et soumise aux dures lois de la visioconférence!

Alors, oui, je trouve que ce genre d’outils peuvent parfois être formidable!!! J’ai pu, par exemple, assister à des conférences auxquelles je n’aurais jamais assisté si la mode de la visio ne s’était pas développée!
On peut également éviter la réunionite aigüe en simulant un problème de réseau ou éviter de montrer le désastre dans son salon en masquant sa caméra… (toute ressemblance avec une situation réelle sera bien évidement niée!)

Pourtant, je trouve que ces réunions en visio manque de goût, d’odeur, de spontanéité, de regard complice avec la voisine. Il me manque ce petit côté « humain »…

Où sont les papotages d’après réunion sur le parking, le dernier café ou l’on échange quelques rires ou potins, l’échange entre deux portes parce que l’on a pas osé plus tôt, devant tous le monde…

La visioconférence se doit d’être menée de main de maître.sse, on doit lui donner du rythme (sous peine de perdre l’attention déjà défaillante de son auditoire), on doit s’assurer de la qualité technique (réseau haut débit, microphone et caméra de qualité, etc…) et puis surtout, s’assurer de pouvoir bouger son cul après!!! Parce que moi ce que j’aime dans l’animation de réunion, c’est d’occuper l’espace, de faire bouger les gens, de les inviter à venir au centre de l’espace (et de l’attention). J’aime m’engager intellectuellement et physiquement!

Là, je me retrouve coincée, le popotin inerte sur mon fauteuil, à espérer ne pas voir trop de monde bailler au bout d’une heure.

Alors, heureusement que j’ai autour de moi un petit groupe de femmes extra, et j’ai hâte de pouvoir partager une réunion « en vrai » avec elles, leur offrir un café ou un thé, pouvoir profiter de l’expression de leurs visages non masqués, et peut-être même laisser un paquet de bonbons trainer sur la table!!!


Auteur

femmesdevaleurvaleursdefemmes@gmail.com
Fondatrice de FVVF Coordinatrice du réseau Femmes des Territoires en Béarn des Gaves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.