la confiance en soi
Articles / Blog / Entrepreneure Life

La confiance en soi, un enjeu féminin

Comme vous avez pu le suivre sur notre compte Instagram cette semaine, chez FVVF on a envie de parler d’un thème, essentiel chez les entrepreneur.e.s comme au quotidien pour chacun.e : LA CONFIANCE EN SOI 

Sujet passionnant et complexe, la confiance en soi nous est vite apparu comme une notion à aborder sous plusieurs angles, à la lueur des nouvelles études et aussi comme enjeu féministe !

« Confidence Gap », syndrome de l’imposteur, perfectionnisme… Déjà en novembre 2018 – Egalitaria revenait sur les résultats de ces études et l’importance d’aborder la confiance en soi d’un point de vue féminin.

La confiance en soi, c’est à dire l’évaluation que nous faisons de nos capacités personnelles, nourrit notre estime de soi et peut, notamment, être un vrai moteur pour entreprendre. Mais cela peut aussi être un frein, selon le rapport du  « Global Entrepreneurship Monitor report » sur l’entrepreneuriat féminin : seules 29 % des femmes (contre 42 % des hommes) dans le monde s’estiment capables de mener à bien la création d’une entreprise. Par ailleurs, 86% des entrepreneures françaises (86 %!!!) citent l’autocensure et le manque de confiance comme des obstacles.

Finalement, comme le dit Christine Orban « Le premier ennemi à combattre est à l’intérieur de soi. Souvent, c’est le seul. » 

En effet, si les femmes et les hommes ont globalement la même envie de créer leur entreprise, selon des études nationales on note une forte déperdition des projets portés par les femmes et ce pour plusieurs raisons :

  • La légitimité de ses compétences et de son projet : « Même si les choses évoluent pour les plus jeunes générations, il faut du temps aux femmes pour transformer leur posture professionnelle et se sentir légitimes en tant que futures cheffes d’entreprise. Les femmes créatrices d’entreprise ne prennent pas toujours la mesure du potentiel de leur projet ». 
  • Les entrepreneures se lancent dans une situation de rupture (professionnelle, familiale…), souvent pour se créer elle-même un emploi (71 % des femmes / 62 % des hommes, hors auto-entrepreneurs) 
  • Les capitaux initiaux réunis par les femmes sont plus souvent inférieurs à ceux de leurs homologues masculins (51 % des femmes ont réuni moins de 8 000 € / 46 % des hommes, hors auto-entrepreneurs), comme nous en avions parlé ici.

On peut le constater, la confiance en soi est un élément clé pour réaliser les projets qui nous tiennent à cœur.

Et au delà des chiffres, tout un chacun peut se sentir, à un moment donné, en manque de confiance. Bien heureusement la situation n’est pas figée, loin de là, et il existe des petites astuces qui peuvent aider.  Nous en parlons dans un prochain article!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *